Haut de page
  • Comptabilité Comptabilité
  • Patrimoine Patrimoine
  • Gestion sociale Gestion sociale
  • Gestion de projets Gestion de projets
  • Finance Finance
  • Commissariat aux comptes Commissariat aux comptes
  • Cession acquisitions Cession acquisitions
  • Missions spécifiques Missions spécifiques
  • Organisation d'entreprise Organisation d'entreprise
  • Gestion de l'entreprise Gestion de l'entreprise

Comptabilité

Création d’entreprise

Les points forts
  • Simulation et montage du dossier juridique et financier
  • Regard d’expert sur la pertinence du projet
  • Analyse critique et indépendante des options retenues
  • Accompagnement chez votre banquier
Questions & Réponses
  • Quand dois-je prendre rendez-vous ?
    Le plus tôt possible : plus le projet est étudié en amont, meilleur sera son montage. Rencontrons-nous dès que l’idée commence à germer.
  • Mon banquier veut un prévisionnel : comment faire ?
    Venez avec vos éléments, une bonne base que nous allons compléter par notre expertise rigoureuse et pointue.
Découvrez la fiche mission
"Création d’entreprise" en vidéo

Une idée pour un projet de création d’entreprise ?

Au moment de faire le grand saut,
vous devez être conforté sur les meilleurs choix :

– Quelle structure juridique pour l’entreprise ?

– Quel statut comme futur dirigeant ?

– Comment monter le dossier pour les partenaires financiers ?

– Comment valider le projet ?

Contactez-nous

Indicateurs flash de gestion

Indicateur flash de gestion

Votre comptabilité est une chose, pouvoir suivre votre activité en temps réel en est une autre.

 

  • Vous avez besoin de repères pour suivre votre activité.
  • Vous souhaitez vous situer, maintenant, demain, par rapport à un cap, à un objectif.
  • Vous voulez être alerté immédiatement en cas de dérapage.

 

 

Nous avons LA solution !

 

 

Notre cabinet dans sa perpétuelle démarche de qualité pour vous accompagner, vous offre la réactivité de pilotage dont vous avez besoin pour votre entreprise.

 

Grâce à notre Flash de gestion, vous ne naviguerez plus jamais seul.

 

 

 

Pour en savoir plus, vous pouvez :

– Visionner notre vidéo de présentation

 

Interrogez-nous.
Nos conseillers sont à votre écoute, demandez-nous plus de renseignements.
 04.99.614.614

  cabinet@menon.fr

 

Contactez-nous

La comptabilité bien plus que les déclarations

Au-delà de l’obligation de la tenue d’une comptabilité, à quoi vous servent vos comptes établis par notre cabinet ?

1/ Vous apporter notre expertise dans l’analyse de votre entreprise et vous conseiller dans vos choix stratégiques ;

2/ Vous permettre de nouer des relations de confiance avec vos associés et partenaires (banques, fournisseurs, clients) par l’attestation de vos comptes émise par un expert-comptable,

Ensemble nous définissons le champ de notre intervention en fonction de vos besoins et de votre organisation : en effet, notre intervention peut s’étendre de la prise en charge intégrale de votre comptabilité à la production de vos comptes annuels.

Coeur de notre métier, nous investissons en permanence dans des outils informatiques évolués nous permettant d’optimiser la rapidité de traitement des données et la fiabilité des informations issues de votre système de gestion.

Conseil en organisation informatique

Les points forts
  • Définition de vos besoins et de votre cahier des charges
  • Assistance à la réorganisation de votre entreprise
  • Formation aux nouvelles applications (gestion commerciale, comptabilité)
Questions & Réponses
  • Etes-vous commissionnés sur la vente de matériel et de logiciels ?
    En aucune manière, nous sommes totalement indépendants, notre rémunération est librement négociée avec vous avant le début de la mission.
  • Procédez vous, vous même, à l’ installation informatique?
    Non, la mise en place d’une solution informatique nécessite l’ intervention de spécialistes. Forts de notre expérience, nous vous aidons à choisir les prestataires les plus adaptés.

Vous souhaitez automatiser certaines tâches (devis, factures, comptabilité, courriers…),
Internet est omniprésent dans votre activité,
le développement des solutions nomades vous intéresse (portable, travail à distance…),
ou encore vous souhaitez mettre en réseau vos équipements existants.

Nous vous apportons l’assistance dont vous avez besoin pour sélectionner votre prestataire et assurer le démarrage et l’évolution de votre architecture informatique.

Contactez-nous

Comptabilité en ligne

Vous souhaitez accéder à vos documents, votre comptabilité ou votre paie à tout moment et ce de n’importe où ?

Nous vous proposons une solution hébergée pour vivre autrement votre relation client-cabinet.

Pas d’investissement logiciel ou de paramétrages, une simple connexion internet suffit.

Vous vous connectez de manière sécurisée sur un espace dédié et personnel,
et accédez à toutes ces ressources dans un environnement exploitant les dernières technologies.

Dans les comités d’entreprise

L’établissement des comptes des comités d’entreprise

La loi n° 2014-288 du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l’emploi et à la démocratie sociale prévoit des mesures destinées à favoriser la transparence des comptes des comités d’entreprise.

Des comptes annuels plus ou moins simplifiés selon la taille du CE en 2015.

Les comités d’entreprise auront l’obligation, pour les exercices ouverts à compter du 1er janvier 2015, d’établir des comptes annuels selon des modalités définies par un règlement de l’ANC (C. trav. art. L 2325-45 créé par la loi précitée). Certains devront donc nommer un expert-comptable et un commissaire aux comptes.

La loi rend ainsi obligatoire, non seulement la désignation d’un trésorier (C. trav. art. L 2325-1 modifié) et la conservation des comptes pendant 10 ans (C. trav. art. L 2325-56 nouveau), mais également la tenue d’une comptabilité, une procédure d’arrêté et d’approbation des comptes, la mise en place d’une commission des marchés au sein des gros CE.

Une présentation simplifiée des comptes, dont les modalités seront fixées par un règlement de l’ANC, est prévue pour les comités d’entreprise de taille moyenne, ne dépassant pas deux des trois seuils fixés par décret (nombre de salariés, ressources annuelles et total du bilan). Ces comités d’entreprise pourront n’enregistrer leurs créances et leurs dettes qu’à la clôture de l’exercice.
Les plus petits comités d’entreprise, dont les ressources annuelles ne dépasseront pas un seuil fixé par décret, pourront bénéficier d’une comptabilité ultra simplifiée. Ces comités d’entreprise pourront ne tenir qu’un livre de comptes retraçant chronologiquement les montants et l’origine des dépenses réalisées et des recettes perçues (C. trav. art. L 2325-46 créé par la loi précitée).
Ces comités d’entreprise devront également établir une fois par an un état de synthèse simplifié portant sur des informations complémentaires relatives à leur patrimoine et leurs engagements en cours.

Des comptes consolidés pour les CE contrôlant d’autres entités à compter de 2016.

Lorsque l’ensemble constitué par le CE et les entités qu’il contrôle (société de secours mutuel, SCI, associations…) atteint le seuil requis pour être considéré comme un gros CE, la loi impose au CE d’établir des comptes consolidés (C. trav. art. L 2325-48 nouveau) à compter du 1er janvier 2016.

Les seuils délimitant les 3 types de CE seront fixés par décret (C. trav. art. L 2325-45-II, L 2325-46 et L 2325-58 nouveaux). D’après les travaux parlementaires, ces seuils devraient être fixés comme suit :

– seraient considérés comme petits les CE dont les ressources annuelles ne dépassent pas 153 000 euros ;

– seraient considérés comme moyens , les CE qui, à la clôture d’un exercice, n’excèdent pas au moins 2 des 3 critères suivants : 50 salariés en équivalent temps plein, 1,55 millions d’euros de bilan et 3,1 millions de ressources ;

– seraient considérés comme gros , les CE qui, à la clôture d’un exercice, excèdent au moins 2 de ces 3 critères.

Les moyens CE doivent recourir à un expert-comptable et les gros CE à un commissaire aux comptes

La loi impose aux CE de taille moyenne, qu’ils aient ou non opté pour une comptabilité simplifiée, de confier la mission de présentation de leurs comptes annuels à un expert-comptable . Le coût de cette mission est pris en charge par le comité d’entreprise sur sa subvention de fonctionnement (C. trav. art. L 2325-57 nouveau).

Seule la présentation des comptes annuels devant être confiée à l’expert, ces comités d’entreprise restent bien entendu libres de tenir préalablement eux-mêmes leurs comptes.

Les gros CE, ainsi que les CE tenus d’établir des comptes consolidés, sont quant à eux tenus de faire certifier leurs comptes par un commissaire aux comptes investi d’un devoir d’alerte lorsqu’il relève, à l’occasion de sa mission, des faits de nature à compromettre la continuité de l’exploitation du comité d’entreprise Le coût de cette certification doit être pris en charge par le comité d’entreprise sur sa subvention de fonctionnement (C. trav. art. L 2325-54 et L 2325-55 nouveaux).

Les gros CE doivent nommer au moins un commissaire aux comptes et un suppléant, distincts de ceux de l’entreprise. Le comité d’entreprise tenu d’établir des comptes consolidés doit quant à lui nommer 2 commissaires aux comptes.

Contactez-nous